BREVE HISTOIRE DE L'IMPRIMERIE

UN PEU D'HISTOIRE !

Un peu d'histoire, avant l'imprimerie de GUTEMBERG.

Il faut savoir que l'imprimerie est considérée comme une des trois phases importantes dans l'évolution de l'imprimerie.

Il y a eut le langage, puis l'écriture et l'imprimerie qui reproduit des signes à l'infini.

Les peuples d'Orient ont d'abord écrit sur des feuilles de palmier, des écorces de bambou, sur de la brique,des os et sur la pierre, avec des STYLES de fer.

Les Egyptiens ont employé l'écorce de papyrus, roseau poussant en abondance sur les rives du Nil, roseaux qui seront également taillés pour l'écriture.

jacques-driot-papyrus.jpg

Les Romains se servent d'étoffes végétales.

Au IVème siècle ces mêmes peuples d'Asie imaginent le papier de coton.

Les Chinois, eux, ont inventé le papier de soie, l'encre et le pinçeau.

jacques-driot-chinois-caracter.jpg

Jusqu'à l'invention de l'imprimerie, les ouvrages étaient écrits ou recopiés à la main, généralement par des "moines copistes".

jacques-driot-moine-copiste.jpg

Dès le Xème siècle, les Chinois s'essaient  déjà à l'impression avec des caractères mobiles utilsant des blocs de terre argileuse, puis des caractères en étain pur d'abord et de cuivre ensuite, ce qui ne donna toutefois des résultats sans lendemain. ce n'est qu'au début de XVème siècle qu'apparurent en Europe Occidentale, les premières techniques d'impression appelée " XYLOGRAPHIE ".

jacques-driot-xylographie.jpg

Il s'agissait d'utiliser des blocs de bois gravés avec des textes ou des illustrations, puis on appliquait de l'encre sur l'ensemble et on pressait dessus une feuille de papier. Il fallait préparer autant de planches de pages, et pour corriger un texte, il fallait graver de nouveau entièrement la planche.

Afin de remédier à ce désagrément, l'idée de graver chaque lettre indépendamment vit le jour.

Depuis près de 70 ans on se servait de XYLOGRAPHIE, désormais on utilisera ce procédé TYPOGRAPHIQUE.

gutenberg4.jpg

 

L'application de cette nouvelle technique par GUTEMBERG, en 1445, fut pratiquée par GUTEMBERG en France, et par COSTER DE HARLEM, en Hollande. 

Ces caractètres en bois de buis ou de poirier, subissant une forte pression répétitive de la presse, s'usaient rapidement.

EN 1450, GUTEMBERG réalisa un alliage métallique, permettant à la fois une fonte rapide dans un moule, tout en conservant la dureté nécessaire pour une réutilisation régulière, sans abîmer la presse.

Il créa ses caractères avec un mélange de plomb, d'antimoine et de l'étain.

Pour la suite de cette partie historique, la visite de la MAISON DE L'IMPRIMERIE continuera ce commentaire....

gutenberg2.jpg

gutenberg3.jpg

gutenberg1.jpgancienne-image-imprimeur-2.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×